2020 is a fucking bitch

Bordel, mĂȘme pas 48h que j’ai apprise la nouvelle, et ça ne passe juste pas.

Coeur lourd et triste ce matin.

Une grande amie est disparue. Une femme qui Ă©tait toujours prĂ©sente pour nous Ă©couter, nous remonter le moral avec des gif hilarant ou des paroles rassurantes. Une mĂšre “Indigne” qui comprenait bien mes rages et crises de parentalitĂ©, et qui les partageait bien avec moi autour d’une bonne bouteille de vino. Une femme qui en avait beaucoup Ă  raconter sur la vie, quand tu prenais le temps de l’Ă©couter. Elle Ă©tait peut-ĂȘtre introvertie, et parlait peu dans les gros Ă©vĂ©nements, mais son oeil observait toujours toute avec une prĂ©cision de feu.

Et s’il y a une chose qu’elle voudrait qu’on se souvienne d’elle, c’est qu’elle a bien transmise ses valeurs de fĂ©minisme, d’ouverture d’esprit, et de joie de vivre mĂȘme en temps de noirceur Ă  son enfant, et Ă  ses amis.

Criss que ça fait mal, et tu vas me manquer, chÚre amie.

——

Dans les prochaines semaines/mois/annĂ©e, vous allez me trouvez gossante, mais je vais CLAIREMENT faire mon rĂŽle de Maman-Tigre-HĂ©licoptĂšre et poker souvent mon entourage pour m’assurer que vous allez “correct”, au minimum. 2020 est une sale annĂ©e de marde, et ça ne s’enligne pas pour se terminer facilement non plus.

Et I get it: des fois, c’est + facile de parler Ă  des Ă©trangers que des amis. Faque gardes ce numĂ©ro en tĂȘte quand tu es vraiment dans un Ă©tat d’esprit trĂšs noir. Ils vont t’Ă©couter avec patience, comprĂ©hension, et douceur.

Suicide Action Montreal
Appelez sans frais, partout au Québec, le 1 866 APPELLE (277-3553)